La récupération d’eau de pluie : mode d’emploi

récupération d'eau de pluie
Accueil / Plomberie / La récupération d’eau de pluie : mode d’emploi

Publié le : 06 mai 20225 mins de lecture

L’eau est une source abondante, mais épuisable. La récupération eau de pluie permet donc de limiter les besoins d’un foyer. L’eau collectée peut d’ailleurs être utilisée à de nombreuses fins : pour réaliser différentes tâches ménagères, arroser les plantes… Comment mettre en place un système efficace ?

Quel est l’intérêt de récupérer l’eau de pluie ?

Les besoins de l’homme en matière d’eau ne cessent d’augmenter. Pourtant, les ressources disponibles se font de plus en plus rares. La récupération d’eau de pluie est alors une solution à privilégier pour réduire la consommation journalière. C’est d’ailleurs un excellent moyen pour contribuer à la préservation de l’eau douce. Il s’agit donc d’un geste écologique.

Les méthodes de récupération permettent de récupérer jusqu’à 90 % d’eau sur le toit. Par conséquent, le système aide à prévenir les inondations. C’est une eau douce et pure que vous pouvez utiliser pour arroser vos plantes et vos potagers. Vous pourrez ainsi réaliser de belles économies sur votre facture tout au long de l’année. L’eau de pluie renferme également un faible taux de minéral et de pH, ce qui est favorable pour la plantation.

L’eau de pluie peut aussi être utilisée pour remplir la piscine, nettoyer la maison, nettoyer la voiture ou laver les linges. Les solutions disponibles sont d’ailleurs variées pouvant convenir à tous les besoins et à tous les budgets. En effet, la contenance des cuves varie entre 200 à 3 000 litres dans le cadre d’un usage professionnel. Attention ! Il faut acheter d’autres accessoires pour pouvoir utiliser l’eau de pluie comme les raccords : raccords pvc, raccord laiton, …

À consulter aussi : Faire durer sa chasse d'eau : astuces et conseils

Comment fonctionne la récupération d’eau de pluie ?

La récupération d’eau de pluie est très simple. Il suffit d’installer les équipements nécessaires et le tour est joué. Le principe est très simple. Lorsque la pluie tombe sur les toits, elle est redirigée vers les gouttières et suit les descentes de ces dernières qui sont reliées directement à la cuve via un collecteur d’eau. Ce qui permet de simplifier la tâche.

L’eau est plus pure sur un toit en tuiles et en ardoises. Quelle que soit la matière de la toiture, pour filtrer les saletés, il est conseillé d’installer une grille de protection sur les gouttières, une crapaudine par exemple. L’eau sera ensuite distribuée par les robinets dans le cas d’une cuve hors sol ou par pompage si la cuve est enterrée.

Pour collecter l’eau de pluie, il faut investir dans un récupérateur d’eau de pluie. Cet équipement sert à stocker les eaux pluviales. Vous pouvez adapter la capacité à vos besoins spécifiques. Pour garantir une installation dans les normes, il est conseillé de faire appel à un spécialiste de la récupération d’eau de pluie. Il saura vous proposer la meilleure solution à adopter en tenant en compte vos exigences et votre budget.

Comment bien choisir un récupérateur d’eau ?

Les capacités des récupérateurs peuvent fortement varier. Si vous avez besoin d’une grande quantité d’eau de pluie, misez sur une cuve 1000 litres. Vous pouvez d’ailleurs le placer à l’intérieur ou à l’extérieur en hors-sol. Dans ce cas, il faut choisir une surface plane pouvant supporter son poids. Les plus volumineux par contre doivent être enterrés, car ils sont moins esthétiques et plus lourds. En tout cas, une étude au préalable est nécessaire pour déterminer l’emplacement idéal et choisir les bons accessoires. Chez un spécialiste, vous pouvez acquérir tous les équipements dont vous aurez besoin : raccords pvc, cuves, gaz réfrigérant et bien d’autres encore. On tient à préciser que le récupérateur d’eau doit être placé à proximité d’une descente. Pour lui garantir une meilleure longévité, il est conseillé d’ajouter un collecteur de gouttière équipé d’un filtre. Cet accessoire permet d’empêcher l’infiltration des feuilles, insectes et toutes autres salissures dans la cuve. Enfin, pour garder l’eau propre pendant plusieurs semaines, n’oubliez pas de couvrir le bassin.

Plan du site